Créer des zones de tranquilité pour la faune et la flore

Préservation des écosystèmes

Proche du Parc National des Ecrins, le domaine de Serre-Chevalier abrite une biodiversité remarquable, et accueille en même temps des milliers de visiteurs, hiver et été…Comment préserver la faune et la flore de la fréquentation ?

Chiffres clé

9 espèces végétales d'intérêt patrimonial présentes sur le domaine, dont 3 sont menacées ou quasi-menacées d'extinction en PACA: l'ail dressé, l'androsace du Nord et le saule suisse.
260 espèces animales référencées
130 espèces protégées: chauve-souris, papillons, grenouilles...

Le domaine skiable abrite également certains habitats fragiles: des zones humides, véritables cathédrales de biodiversité; des plantations de mélèzes, dont les jeunes pousses ne résident pas au passage des skieurs. L’été principalement, mais aussi l’hiver, la faune peut être perturbée par la présence de visiteurs, et la flore abîmée par un trop grand nombre de passages.

Nous avons aménagé deux zones de tranquillité pour le tétras-lyre, une espèce non protégée mais menacée d’extinction, sous la télécabine de Fréjus et sur le versant Nord-est de la montagne de Cibouit. Les zones de plantation de mélèzes sont souvent clôturées pour les protéger du passage.

Il serait sûrement pertinent demain de mieux protéger les emplacements de flore menacée ou certaines zones humides…protéger la biodiversité n’est pas la seule missions des Parcs…Et vous, vous en pensez quoi ?

Alors, vous en pensez-quoi ?

Faut-il fermer l’accès à certaines zones pour protéger la faune et la flore ?

,