Vers de nouveaux standards d’aménagement sur le domaine skiable

Préservation des écosystèmes

Un domaine skiable est par définition un espace aménagé pour la pratique des activités de glisse: remontées mécaniques, installations de neige de culture, terrassements…Notre activité modèle le paysage, et ce depuis longtemps.

Notre manière d’aménager évolue, avec la prise de conscience des impacts de nos aménagements, l’évolution de la règlementation…comment aller encore plus loin ?

Les travaux en bref

120 ha de pistes revégétalisés depuis 2018 ( y'avait du boulot !)
3 à 5 ans pour réussir une intégration paysagère
35 zones de travaux suivies depuis 2014
3 zones à l'intégration non satisfaisante
9 zones intégrées partiellement

Depuis 2014, l’ensemble de nos travaux est suivi via l’Observatoire des paysages, mené avec la société Karum.

Ce suivi paysager nous permet de mesurer l’impact de nos interventions sur les paysages et de mettre en oeuvre des mesures d’intégration, de végétalisation…Notre priorité est de restaurer des zones qui ont été abîmées, et de ne pas avoir de nouvel impact sur les paysages.

Renoncement à certains aménagements, réhabilitation de zones humides, actions de revégétalisation…les standards que nous nous fixons sont plus vertueux, afin de limiter notre impact sur les sols, la faune et la flore. Même si nos espaces restent des espaces anthropisés, nous pouvons préserver leurs équilibres de manière pérenne, tout en accueillant des visiteurs à toutes les saisons.

Alors, vous en pensez-quoi ?

Continuer à faire des travaux sur le domaine skiable, c'est ok à quelle.s condition.s ?

En savoir plus sur le sujet...
,